Aller au contenu

La genèse du projet

En 2019, la ville de Marseille est arrivée dernière au Baromètre des villes cyclables de la Fédération des Usagers de la Bicyclette, la thématique de la sécurité étant l’élément le plus rédhibitoire pour exercer le vélo. Marseille est une ville autophile, hostile au vélo, où le partage de l’espace public entre les différents modes de transport et la présence d’aménagements cyclables sont pauvres.

C’est dans ce milieu que se sont rencontrées Anaëlle Garro et Louise Louchez, toutes les deux travaillant dans le milieu associatif, l’animation et le vélo. Elles sont parties du constat que la pratique du vélo à Marseille était faible, difficilement accessible et inégalitaire. Il semblait nécessaire de proposer une offre de sensibilisation et d’accompagnement à la pratique du vélo de A à Z adaptée à différents publics, ce qui est peu présent aujourd’hui sur le territoire. Ainsi, de nouvelles personnes pourront être touchées, adopter les bons gestes en ville et acquérir une aisance : plus il y aura de cyclistes, plus la sécurité sera favorisée dans l’espace public.

En septembre 2021, elles décident de créer ensemble l’association Cyclotopia, attachée aux valeurs de l’économie sociale et solidaire et aux questions de gouvernances partagées. L’association fonctionne grâce à des personnes engagées !

L'équipe

L’équipe de Cyclotopia est notamment composée de bénévoles spécialisé·e·s dans la gestion d’association et la formation à la pratique du vélo. La plupart des actions sont dispensées avec une éducatrice mobilité vélo (formation FUB) ayant des connaissances en mécanique, et·ou des personnes ayant de l’expérience dans l’animation et l’encadrement. Les nouveaux bénévoles sont formé·e·s en interne pour accompagner les publics et sont en accord avec la charte éthique et les valeurs du projet !